Tout savoir sur le thé blanc

En bref

  • Le thé blanc est le thé le moins transformé. Il est l’un des plus vieux thés et est considéré comme un produit premium aujourd’hui.
  • Le thé blanc est le plus doux de tous les thés, léger, sucré avec des nuances florales et fruitées, et peu d’astringence.
  • Le thé blanc actuel est issu du théier Fuding.
  • Il existe des thés blancs chinois, coréens, indiens, et japonais.
  • Le thé blanc a une concentration faible en caféine.
  • Le thé blanc est excellent pour la santé. Il aide à perdre du poids, protège contre les maladies neurodégénératives, entretient le système cardiovasculaire, contient des antioxydants, a des propriétés anti-cancers et anti-inflammatoires.
  • Le thé blanc peut se conserver correctement jusqu’à deux ans.
  • Le marché du thé blanc était estimé à $1.79 milliard en 2021. Sa croissance annuel devrait être de 6,05% jusqu’en 2029.

Le thé blanc est un thé chinois dont la consommation remonte à plusieurs milliers d’années.

Il n’a cessé d’évoluer jusqu’à sa forme contemporaine à la suite de la découverte du théier Fuding en 1857.

Des six sortes de thé (vert, noir, oolong, jaune, pu-erh), le thé blanc est le moins transformé.

C’est également un thé particulier car sa définition n’est régulée par aucune organisation internationale.

Ce qu’on appelle “thé blanc” est en réalité un thé très peu transformé, souvent récolté avant que les bourgeons ne se soient ouverts, puis flétri et séché au soleil avant d’être emballé et vendu.

Il n’est ni roulé, ni oxydé, ce qui en fait un thé léger, sain et délicat.

Il y a beaucoup de choses intéressantes à savoir sur le thé blanc. Les voici.

62
Photo by TEAcreativelife │ Soo Chung on Unsplash

Pourquoi boire du thé blanc ?

Le thé blanc est le thé le moins transformé ce qui préserve ses antioxydants naturels. Il a également moins de caféine que le thé vert et noir ce qui en fait un excellent candidat pour ceux qui désirent en consommer en fin d’après-midi.

C’est un thé rare qui fait partie de la gamme ultra-premium des thés.

Vertus et bienfaits du thé blanc

Infographie montrant les nutriments (antioxydants, théanine, catéchines, EGCG) contenus en forte concentration dans le thé blanc.

Le nombre d’études faites sur les effets du thé blanc n’est pas aussi important que sur le thé vert ou le thé noir, mais il y a quand même des choses intéressantes à savoir.

Cette étude rapporte que le thé blanc est riche en catéchines.

Ces molécules peuvent potentiellement prévenir et aider à traiter les maladies dégénératives.

Elles ont également un impact positif sur la santé cardiovasculaire, peuvent aider à contrôler le poids, contribuent à l’augmentation de la masse osseuse et assurent une protection neurodégénérative.

Cette revue de la littérature scientifique disponible a conclu que le thé blanc avait des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, et anti-cancer.

Cette autre étude a conclu que le thé blanc avait des effets antioxydants et antiprolifératifs contre les cellules cancéreuses, protège l’ADN des cellules normales contre les dommages, et contribue donc au maintien d’une bonne santé.

Enfin, cette étude montre que le thé blanc contient du gallate d’épigallocatéchine (EGCG) aux effets cardioprotecteurs, antidiabétiques, neuroprotecteurs et anticancéreux.

Voici un tableau général reprenant la concentration de caféine, antioxydants, théanine, catéchines, flavonoïdes, vitamines, minéraux, acides aminés, polyphénols, et EGCG des six sortes de thé (plus le matcha).

Concentration des nutriments du thé dans le thé vert, matcha, noir, oolong, blanc, jaune, et pu-erh.
Concentration des nutriments du thé dans le thé vert, matcha, noir, oolong, blanc, jaune, et pu-erh.

Conclusion : Les études montrent que le thé blanc aide à prévenir et à protéger contre les maladies neurodégénératives, aide au maintien du système cardiovasculaire, a des propriétés antioxydantes, anti-cancers, et anti-inflammatoires, protège l’ADN des cellules, et aide à la perte de poids.

63
Service de thé.

Quels types de thé blanc existe-t-il ?

Le thé blanc est originaire de Chine qui reste le premier pays producteur dans le monde.

Voici quelques sortes de Chine, Japon, Inde, et Corée.

Thés blancs chinois

  • Bai Mu Dan : Le Bai Mu Dan, aussi appelé White Peony, est un thé blanc chinois originaire du Fujian. Il est apprécié des amateurs pour sa saveur plus riche que son concurrent principal, le Bai Hao Yinzhen.
  • Bai Hao Yinzhen : Le Bai Hao Yinzhen, aussi connu sous le nom de White Hair Silver Needle, est le thé blanc le plus cher car composé uniquement des bourgeons, ce qui lui donne un goût doux et subtil. Il est aussi originaire du Fujian.
  • Shoumei : Le Shoumei est un thé blanc produit à partir de feuilles cueillies lors de la récolte de Bai Hao Yinzhen. Sa saveur rappelle les thés oolong plus légers. Il est cultivé dans les provinces du Fujian et du Guangxi.

Thé blanc japonais

  • Kiraka White Sencha : dans la famille japonaise des thés de haute qualité, le Kiraka Sencha Blanc fait partie du haut du panier. Originaire de la ville de Shizuoka, il est cueilli à la main durant la première récolte de l’année, considérée comme la meilleure. C’est un des plus rares et meilleurs thés japonais qui existent.

Thé blanc coréen

  • Jirisan White : le Jirisan blanc, originaire de la province du même nom, est un des rares thés blancs originaire de Corée. Il a un goût fruité et est difficile à trouver en dehors de sa région d’origine.

Thé blanc indien

  • Darjeeling White : Le Darjeeling white, ou Darjeeling blanc, est un thé blanc originaire de la région du même nom. Il est cultivé alors que les feuilles sont encore jeunes et le bourgeon fermé. Son arôme est fruité et délicat.

Comment préparer et infuser le thé blanc ?

Le thé blanc se prépare comme tous les autres thés.

Il convient de réchauffer le service avec de l’eau chaude, puis de faire bouillir l’eau avant de la laisser se refroidir à la température idéale pour le thé qu’on utilise.

Dans le cas du thé blanc, la température d’infusion se situe entre 70°C et 80°C.

On recommande également entre 2.5 et 3 grammes de thé pour une tasse de 200 ml.

Peut-on boire du thé blanc glacé ?

Le thé blanc est également délicieux bu froid.

Il y a deux façons de faire du thé blanc glacé.

La première consiste à préparer le thé blanc normalement puis à le verser dans des verres remplis de glaçons.

La deuxième consiste à faire infuser le thé blanc dans de l’eau froide à mettre au réfrigérateur pendant 2-8 heures.

Dégustez votre thé blanc froid avec une rondelle de citron, des fruits frais, de la menthe, ou du gingembre.

64
Service à thé.

Quel type de théière choisir pour infuser le thé blanc ?

Étant donné que le thé blanc est doux, on privilégiera des théières en porcelaine et en verre qui n’ont aucun impact sur le goût du thé.

Comment stocker le thé blanc ?

Le thé perd de son arôme lorsqu’il est exposé à la lumière, la chaleur, l’oxygène, l’humidité et les odeurs.

Gardez-le dans son sachet d’achat et utilisez une pince pour bien fermer le paquet une fois ouvert.

Combien de temps le thé blanc se conserve-t-il ?

Le thé ne périme pas à proprement parler, mais il perd de son arôme. Ainsi, le thé blanc peut durer jusqu’à deux ans s’il est bien conservé. Certains disent que sous conditions de stockage idéales, le thé blanc, comme le pu-erh, voit son goût et sa qualité nutritive s’améliorer au fil du temps.

Histoire du thé blanc

L’histoire du thé blanc varie selon les sources que l’on consulte. Bien qu’on le considère vieux de plusieurs milliers d’années, le thé blanc actuel est cultivé à partir de plants de Camellia sinensis “Fuding” découvert en 1857.

Le terme thé blanc renvoie en réalité à un thé très peu transformé, non roulé, et non oxydé. Comme beaucoup de thés, son origine est entourée de mystères, mais il semblerait qu’il soit originaire de la fameuse province du Fujian.

À l’époque, (1766 – 1050 av. J.-C.), les feuilles de thé étaient séchées à l’air puis mélangées avec des épices ayant des propriétés médicinales. Cette boisson était très forte et amère.

Entre 618 et 907 pendant la dynastie Tang, les cultivars Da Bai et Da Hao, dont la particularité est la présence de plusieurs petits poils blancs duveteux sur les bourgeons et les feuilles, furent découverts. Le thé blanc en tira son nom. C’est à cette période qu’il devint une boisson à apprécier au lieu d’être un médicament.

À l’époque, les Chinois devaient rendre hommage à l’empereur une fois l’an en lui offrant le meilleur thé possible. Ce thé était cultivé à partir de la toute première récolte, lorsque les feuilles et bourgeons étaient encore jeunes. Le thé blanc prit véritablement son essor durant la dynastie Tong (920 – 1269), période durant laquelle seuls les membres de la famille royale étaient autorisés à le consommer.

Le huitième empereur de la dynastie, Hui Zong, était un grand amateur de thé blanc. Il aimait tellement le thé qu’il en écrivit un livre, “Le traité du thé“.

Les thés de l’époque étaient pressés en brique comme le pu-erh ou dissous en poudre comme le matcha, et ce ne fut que durant la dynastie Ming (1368 – 1644) que le thé commença à être consommé en feuilles lorsque l’empereur Hongwu interdit les briques.

À la recherche d’un nouveau moyen de stocker et de conserver le thé, les producteurs et maîtres de thé perfectionnèrent les techniques de séchage et de fermentation qui influencèrent et conduisirent à la production de tous les différents types de thés que nous connaissons aujourd’hui.

En 1857, le théier Fuding au feuillage dense et composé de larges bourgeons, fut découvert. Il devint l’arbre de choix pour la production de Bai Hao Yinzhen.

La première mention du thé blanc en occident fut faite dans une publication anglaise en 1876.

Aujourd’hui, le thé blanc reste un thé très peu connu, ce qui en fait un excellent choix pour ceux désirant d’ouvrir leurs horizons.

Comment le thé blanc est-il fabriqué ?

Il n’y a pas de standards à proprement parlé pour le thé blanc. Le terme désigne une sorte de thé qui est la moins transformée possible. Ainsi, le thé blanc n’est ni roulé, ni oxydé, et les puristes choisiront un thé séché au soleil.

Le thé blanc est souvent fabriqué à partir des jeunes feuilles et bourgeons de la plante de thé Camellia sinensis, mais ça n’est pas une obligation.

Les feuilles sont cueillies, flétries, séchées, et puis emballées pour être vendues.

Statistiques sur le thé blanc

Le marché mondial du thé blanc était évalué à 1,79 milliard de dollars en 2021.

Il devrait connaître un taux de croissance annuel de 6,05 % entre 2022 et 2029, porté par la prise de conscience de ses bienfaits pour la santé et par l’envie de produits différents.

Conclusion

Le thé blanc est un thé rare et de haute qualité, prisé par les connaisseurs et appréciés par ceux désirant ouvrir leurs horizons.

Originaire de Chine mais également cultivé au Japon, en Corée, et en Inde en petite quantité, il est excellent pour la santé.

Le thé idéal à consommer pour se relaxer, ou pour le simple plaisir d’impressionner ses invités.

Photo by Vladimir Gladkov.

Photo by Jessica Lewis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut