Tout savoir sur le kukicha

Le kukicha, aussi connu sous le nom de bōcha, est un thé vert japonais composé de tiges de théiers utilisées pour la production de sencha ou de matcha.

Kuki signifie tiges en japonais, et cha, thé.

Voici tout ce que vous devez savoir sur ce thé… particulier !

Kukicha

Qu’est-ce que le kukicha ?

Le kukicha est un thé vert de brindilles produit à partir des tiges non utilisées dans la production de matcha et de sencha.

Lorsque le kukicha est fabriqué à partir de tiges de gyokuro, il s’appelle “karigane”.

Pourquoi boire du kukicha ?

Il y a au moins trois bonnes raisons de boire du kukicha.

Primo, la caféine du thé étant principalement contenue dans les feuilles du théier pour le protéger des insectes, le kukicha, fait principalement de brindilles, est pauvre en caféine. Il convient donc aux enfants et aux femmes enceintes, et peut être dégusté en soirée.

Segundo, à l’inverse des thés verts traditionnels japonais, le kukicha contient une saveur noisette légèrement sucrée et crémeuse, contrastant avec les saveurs végétales et herbeuses des autres thés verts.

Tertio, sa concentration élevée d’antioxydants, de vitamines et de minéraux assure un impact positif sur le corps.

Quels sont les vertus et bienfaits du kukicha ?

Le kukicha est riche en catéchines, des antioxydants qui aident à combattre les radicaux libres et réduisent le risque de maladies chroniques.

Il est également riche en calcium, zinc, sélénium et cuivre, agissant dans divers processus du corps tels que le renforcement des os, le soutien du système immunitaire, la protection contre le stress oxydatif, et le maintien d’une peau saine.

Enfin, comme le bancha, il aide à la digestion et est traditionnellement consommé après les repas au Japon.

Comment le kukicha est-il produit ?

Le kukicha est un sous-produit du sencha et du matcha.

Dans leur cas, les feuilles sont d’abord chauffées au bain à vapeur (shaqing) avant d’être soit roulées puis déveinées (dans le cas du sencha), soit déveinées tout de suite et moulues (dans le cas du matcha).

Les tiges récupérées sont mises de côté pour la production de kukicha. Certaines sont torréfiées, d’autres non.

Dans les deux cas, le thé est alors séché, puis emballé et expédié dans le commerce.

Quel cultivar est utilisé pour le kukicha ?

Le kukicha est principalement issu du Yabukita, le cultivar principal utilisé dans la production de sencha et de matcha.

Comment infuser le kukicha ?

Le kukicha s’infuse dans de l’eau entre 70 et 80 degrés pendant 1-2 minutes.

Il peut être infusé jusqu’à quatre fois, ce qui en fait un thé particulièrement économe!

On recommande 2 grammes de kukicha pour 150 ml d’eau.

Peut-on boire le kukicha froid ?

Oui! Le kukicha s’infuse également froid.

Pour le préparer, il suffit de verser du kukicha chaud dans un verre avec des glaçons et d’attendre qu’il refroidisse. Vous pouvez également infuser du kukicha directement dans une bouteille d’eau froide et la placer au réfrigérateur pendant 2-8 heures.

Quelle théière utiliser pour boire du kukicha ?

Pour une expérience optimale, il convient évidemment d’infuser le kukicha dans une théière kyusu traditionnelle.

Si vous n’en possédez pas, une théière classique en porcelaine ou en verre fera également très bien l’affaire. Évitez les théières en plastique et en bambou.

Quelle est l’histoire du kukicha ?

Comme pour de nombreux autres thés japonais, les origines du kukicha ne sont pas connues. Tout juste sait-on que le thé est d’origine japonaise.

Il est probable que le thé fut inventé lorsque les fermiers décidèrent de consommer pour eux-mêmes les tiges restantes de la production de sencha et de gyokuro afin de ne pas les gaspiller.

Quelle est la différence entre le kukicha, le bancha, et le sencha ?

Le sencha est le thé vert traditionnel japonais. Il est produit à partir des deux premières cueillettes de l’année.

Le bancha est aussi un thé vert, ressemblant de très près au sencha, la différence étant qu’il est produit à partir des troisièmes, quatrièmes, et parfois cinquièmes cueillettes.

Ni le sencha, ni le bancha n’acceptent les tiges des feuilles. Celles-ci sont donc récupérées et forment le kukicha.

Que manger avec le kukicha ?

Les sushis et sashimis s’accordent bien avec les notes de noix du kukicha. Du côté frit, les tempuras de légumes ou de fruits de mer sont également un excellent choix, de même que le poisson grillé.

Évitez de boire du kukicha avec des plats épicés ou aux saveurs fortes car son profil aromatique doux disparaîtra en comparaison.

Conclusion

Le kukicha est un thé vert japonais composé de brindilles faible en caféine et fort en minéraux.

Son profil aromatique est doux avec des notes de noisettes qui plairont à ceux recherchant une expérience différente de la traditionnelle amertume des thés verts japonais.

Peu cher de base, le kukicha peut s’infuser jusqu’à quatre fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut