Tout savoir sur le genmaicha

Le genmaicha est un thé vert japonais composé de sencha (ou de bancha) et de riz brun torréfié. Parfois surnommé “thé popcorn”, il est l’un des thés verts japonais les plus connus.

Voici tout ce que vous devez savoir sur le genmaicha.

Genmaicha
Thé genmaicha.

Qu’est-ce que le genmaicha ?

Le genmaicha, parfois surnommé “thé au riz brun”, est un mélange de thé vert japonais et de riz brun grillé.

Cette combinaison permet de profiter simultanément des notes fraîches et herbacées du thé vert avec l’arôme grillé du riz brun.

Pourquoi boire du genmaicha ?

L’argument principal du genmaicha est son goût.

La combinaison du riz et du thé est rare dans les thés japonais (l’hojicha et le mugicha genmai sont les deux seuls autres thés à être mélangés avec du riz). Celle-ci permet néanmoins un équilibre optimum entre l’amertume du thé vert et le goût grillé de noisette du riz.

En conséquence, le genmaicha est souvent préféré des amateurs qui n’apprécient pas l’amertume du sencha.

Il est aussi relativement bon marché, le riz étant une denrée alimentaire courante.

Quels sont les vertus et bienfaits du genmaicha ?

Le genmaicha étant un thé vert, il est riche en antioxydants, catéchines et polyphénols aux effets anti-inflammatoires, anti-stress, et bien plus encore.

Le genmaicha est aussi plus faible en caféine que le sencha dû à la présence des grains de riz. Ainsi, il peut aider à la relaxation sans causer de nervosité.

Comment le genmaicha est-il produit ?

La production de genmaicha commence lorsque celle du thé vert utilisé comme base se termine.

Dans ce cas-ci, le genmaicha est fabriqué à partir de sencha (le thé vert japonais traditionnel) la plupart du temps, ou de bancha, un thé vert meilleur marché.

La première étape est la sélection des grains de riz bruns, choisis en raison de leur profil nutritionnel.

Le riz est d’abord lavé puis séché avant d’être torréfié dans des poêles ou tambours à des températures variant de 150°C à 200°C de 10 à 20 minutes. Certains grains de riz éclatent, leur donnant une allure de popcorn.

Le riz et le thé sont alors mélangés selon un ratio 50-50, donnant le genmaicha. Celui-ci est alors emballé, et expédié dans les boutiques.

Quel cultivar est utilisé pour le genmaicha ?

Le genmaicha étant produit à partir de sencha ou de bancha, le Yabukita est le cultivar le plus utilisé pour sa production.

Comment infuser le genmaicha ?

Le genmaicha s’infuse à une température standard de 80 à raison de trois grammes de thé par 150 ml d’eau.

Nous recommandons une durée d’infusion comprise entre 1 minute 30 et 3 minutes.

Quelle théière utiliser pour boire du genmaicha ?

La théière traditionnelle “kyusu” reste la meilleure option pour une expérience de dégustation optimale.

Cependant, le genmaicha peut être infusé dans n’importe quelle autre théière en verre ou en porcelaine, matières recommandées pour leur influence neutre sur le goût du thé.

Quelle est l’histoire du genmaicha ?

On ne connaît à ce jour pas le développement historique précis du genmaicha. Comme beaucoup d’autres thés, il semble s’être développé petit à petit avec la culture et les pratiques des gens de l’époque.

Une première histoire raconte que le genmaicha fut inventé au 17e siècle. Le prix élevé du thé aurait poussé les vendeurs à mélanger du riz aux feuilles afin de diminuer son prix. Ce changement eut pour effet de permettre aux classes les plus pauvres d’en profiter.

Une autre histoire raconte que le genmaicha fut inventé lorsque des grains de riz cachés dans la manche d’un serviteur tombèrent dans la tasse de thé d’un samouraï alors qu’il le servait.

Statistiques sur le genmaicha ?

À peu près 1 % de la production de thé japonaise est du genmaicha.

Où le genmaicha est-il produit ?

Le genmaicha est produit dans les plus importantes régions productrices du Japon, Shizuoka, Uji (Kyoto), et Kagoshima.

Quelle est la différence entre le genmaicha, le sencha, et le matcha ?

Le genmaicha est un sencha ou un bancha auquel on a ajouté des grains de riz torréfié.

Le sencha est le thé vert japonais standard, représentant à peu près 80% de la production totale de thé japonaise.

Le matcha, quant à lui, est un thé d’ombre moulu en poudre fine qui se dissout dans l’eau chaude, au lieu de la traditionnelle infusion de feuilles de thé.

Que manger avec le genmaicha ?

Le genmaicha se marie particulièrement bien avec les plats japonais riches en umami.

Les sushis, le poisson grillé ou les plats à base de riz sont des accompagnements naturels pour le genmaicha.

Dans le domaine végétarien, les tempuras de légumes, les plats de tofu ou la fameuse soupe miso se marient également très bien avec ce thé.

Enfin, pour une touche sucrée, essayez le genmaicha avec des desserts légers tels que le mochi, les dorayaki (crêpes fourrées sucrées) ou l’anmitsu (un dessert traditionnel japonais à base de gelée d’agar et de fruits).

Ces accords exploitent le profil de saveur unique du genmaicha, rehaussant et complétant les mets sans les dominer.

Conclusion

Le genmaicha est un thé vert délicieux, sain, et bon marché. C’est un des thés japonais les plus connus et les plus accessibles pour ceux qui débutent dans les thé japonais.

Ses arômes herbacés, amers et grillés se marient parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut